Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 14:20

 

Nombreux - mais pas assez, malheureusement - sont les opposants à cette pollution fascisante qui s'insinue dans l'esprit de nos concitoyens à l'égard de ces êtres humains qui émigrent dans l'espoir irréel d'un nouvel Eldorado.

 

Sans doute parfaitement bien lobotisés, les propagateurs du rejet de l'émigré oublient ce que fut l'histoire encore récente - quelques siècles, soit rien à l'échelle de l'humanité - où les hommes et les peuples se déplaçaient de façon à assurer leur survie. Heureusement qu'il y a encore des voix qui refusent cette façon d'appréhender ce quotidien déplorable où la peur de l'autre le rend ennemi et, évidemment, responsable de nos maux.

 

Parmi ces voix il y a celle du chanteur Serge Utgé-Royo. Ayant eu connaissance de la mise en place par la maire UMP de Calais d'une boite courriel : "securitesquatcalais@gmail.com" destiné à dénoncer les habitats provisoires d'émigrants, il a écrit ces quelques mots :

"J'imagine aisément que vous n'avez pas honte... J'ai de la peine pour vous et les vôtres : la haine et le désir d'exclure les autres sont des maladies désespérantes... Bonnes journées."

 

C'est catastrophique. Ils n'ont pas honte et sont fiers de dénoncer ces êtres humains qui, comme nous tous ici bas, essayerons de survivre dans un monde qui exploite tout, à commencer par la bétise humaine et à laquelle contribue cette élue. Sans doute cette dame ignore-t-elle la poésie terrible de Martin Niemöller. Certes, celle-ci parle d'une autre époque mais, quand même, pas si éloignée que cela ?

 

'Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester
."
 

 

Sans papier : Bravo la délation calaisienne !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact