Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 14:52

 

Si vous êtes à Paris autour de ce 24 août, nous vous signalons la production de spectacles en souvenir de ces journées de la Libération de Paris.

 

24 août 1944 : la Nueve
24 août 1944 : la Nueve
Repost 0
A rebrousse-poil - dans A comme ARTS
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 10:42

 

Voici un livre qui ne peut que vous intéresser tant le sujet reste d'une actualité brûlante.

Vous pourrez vous le procurer dans trois jours, le 12 février, dans les rayons de votre librairie. Son prix : 16 € !

 

 

 

L'identité culturelle
L'identité culturelle
Repost 0
A rebrousse-poil - dans A comme ARTS
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 16:19

"Cours-y vite. Elle va filer..."

Exposition de Peinture à Limay
Repost 0
A rebrousse-poil - dans A comme ARTS
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 20:56

Enfin, un vrai événement politique et littéraire !

Salon Livre Anar : Merlieux les 28-29 septembre
Salon Livre Anar : Merlieux les 28-29 septembre
Repost 0
Roland Bosdeveix - dans A comme ARTS
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 08:51

Note de Lecture

 

Albert Camus – Ecrits libertaires

(1948-1960)

présentés par Lou Marin

(Egrégores éditions, mars 2013, 342 pages, 18 €)

 

C'est toujours étrange et presque magique la découverte d'une face cachée d'un personnage célèbre. En accord avec Catherine Camus, louons Lou Marin d'avoir mis à la portée de tous et de toutes ces textes inconnus d'Albert Camus, textes ignorés sinon volontairement cachés par l'intelligentsia depuis plus d'un demi-siècle.

 

Dans le milieu libertaire, nul n'ignorait l'action et les prises de position de l'écrivain, bien sûr en faveur des anarchistes et des républicains espagnols mais pas seulement. Toutefois, cela ne dépassait guère, ou très occasionnellement, cette zone d'influence. Ces démêlées avec un parti communiste français stalinien puissant et toute la cohorte des intellectuels marxistes ou marxisants ne furent pas sans incidence sur cette étonnante zone d'ombres entretenue autour du prix Nobel.

 

Nous redécouvrons avec plaisir un Camus engagé dans des causes qui honorent à la fois l'homme et l'écrivain. Des textes particulièrement incisifs qui ne peuvent nous déplaire. Ainsi, par exemple, son refus de collaborer avec l'Unesco (sa lettre du 12 juin 1952) alors que cette institution venait d'intégrer dans ses rangs l'Espagne de Franco.

 

Trop jeune à l'époque, nous n'avons pas eu la chance de connaître ce "monstre" de la littérature. Mais, pour avoir fréquenté de très près quelques grands militants cités par l'auteur, la relecture de nombreux passages publiés dans cet ouvrage nous touchent particulièrement car ils font resurgir et défiler des souvenirs de toute une époque.

 

Nous ne serions que trop vous engager à lire et faire connaître ce Camus-là car ces Ecrits libertaires éclairent parfaitement sur le sens de sa démarche personnelle, les choix de ses combats et l'inflexion puissante qu'il a donnée à son œuvre.

Albert Camus - Ecrits libertaires
Repost 0
Roland BOSDEVEIX - dans A comme ARTS
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 17:52

Note de Lecture

 

Dictionnaire historique et critique du racisme

sous la direction de Pierre-André Taguieff

(Presses Universitaires de France, mai 2013, 1964 pages, 49 €)

 

Voici un dictionnaire qui porte bien son nom : près de 2000 pages de définitions. Il n'en fallait pas moins pour décliner tous les aspects que le titre induit.

 

En effet, autour du noyau dur formé par ce mot racisme se déclinent toutes sortes de différents, à la fois historiques et conceptuels, ainsi que des déclinaisons multiples, pouvant aller de la banale insulte à beaucoup d'autres formes de stigmatisation de l'autre. Il se veut "une réponse raisonnée et critique aux angoisses et inquiétudes que suscitent la mondialisation et la mixophobie qui l'accompagne". Et il me semble bien que cette réponse, sans concession aucune, est parfaitement réussie. Ce dictionnaire inclut 540 définitions ce qui laissent supposer l'importance du travail accompli. Dans ce gigantesque tamis, il ne reste guère de place à l'approximation ou à l'a-peu-près.

 

Le directeur de recherches, Pierre-André Taguieff, s'est entouré d'un comité scientifique de douze membres ainsi que d'un impressionnant panel d'universitaires : deux cent cinquante profs, historiens, philosophes et sociologues dont un, que nous affectionnons particulièrement : Valéry Rasplus. Il est notamment intervenu dans ce dictionnaire sur trois thèmes : skinheads, injures et nominalisme.

 

Il est évident que cet ouvrage ne se parcoure pas comme un roman. Vous sauterez allègrement d'une définition à une autre, poursuivi par une soif de découvertes et de connaissances et, me semble-t-il,

 

beaucoup de plaisir. Vous ne pourrez pas en ressortir indemne et c'est tant mieux. Courez donc vite vous le procurer dans votre librairie favorite !

Dictionnaire historique et critique du racisme
Repost 0
Roland BOSDEVEIX - dans A comme ARTS
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:52

 

En ces temps attristants d'ultra-mondialisation, de montée de l'extrême-droite et d'un conformisme ambiant, tout cela se confondant passablement, j'ai le plaisir de vous inviter au voyage dans deux mondes différents. Mais pas tant que cela. En débroussaillant un peu, ils ne sont pas si loin l'un de l'autre.

 

UTOPIE

Le premier nous emmène en Morbihan. Il vous suffit de clicker sur le lien ci-dessous :

http://utoplib.blogspot.fr/2010/02/la-ronce-une-utopie-en-morbihan.html

 

PEINTURE

Le second dans un univers artistique que nous aimons bien Nombre de dessins satyriques sur A Rebrousse-poil proviennent de cet ami :

http://gouvrant-le-peintre.blogspirit.com/

 

Un seul mot d'ordre : Libérez-vous !

Repost 0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 10:19

 

Biographie

 

Horacio Prieto, mon père

de César M. Lorenzo

(Les Editions libertaires, 252 pages, novembre 2012, 15 €)

 

 

 

Prieto.jpgHoracio Prieto a été l'un des dirigeants de la Confédération nationale du Travail et, de ce fait, l'un des militants incontournables des événements qui secouèrent l'Espagne entre 1936 et 1939. Son fils, Cesar Lorenzo, nous présente sa vie et son action publique.

 

Il nous plonge dans l'intimité de son père, né au début du XXe siècle et décédé dans l'année 1985, et nous fait revivre de larges tranches de sa vie houleuse. Je vous laisse le soin d'imaginer ce que furent son vécu et ses combats : une véritable saga pour cette personnalité prise dans le tourbillon d'une époque particulièrement dure au niveau des réalités politiques et sociales espagnoles. Après moults combats, emprisonnements et rencontres, Horacio parvient au secrétariat général de la CNT en 1936. Il assume cette importante responsabilité et, les événements faisant, nous le retrouvons embarqué dans des responsabilités ministérielles au sein du gouvernement républicain. De toute évidence, ce choix a été difficile à prendre, tant était discuté et contreversé au sein du mouvement anarchiste ibérique - CNT et FAI - le principe même de cette participation.

 

Mais la réalité politique a rapidement pris le dessus. Entre l'application des principes révolutionnaires absolus et la nécessité de résister à la pression militaire des franquistes, responsables du coup d'Etat, cette participation gouvernementale devient évidente. Pour Horacio et une très large partie de ses compagnons, la priorité, l'urgence implique cette alliance avec le camp de tous les opposants politiques. A ses yeux, la participation à l'appareil d'Etat républicain ne vise que la sauvegarde des conquêtes révolutionnaires. En long et en large, l'auteur prend le soin de décrire parfaitement le cheminement et le pragmatisme intellectuel d'Horacio.

 

Fallait-il ou non participer au pouvoir et prendre le risque d'y perdre son âme ? Ce choix discutable et très discuté dans le mouvement libertaire espagnol à cette époque, l'est encore maintenant car il ébranle le credo anarchiste pur sucre. C'est donc tout l'intérêt de cette biographie. Alors tel père et tel fils ?

 

L'auteur n'en est pas à son premier coup d'essai. Nous lui devons un ouvrage critique sur Lesanarchistes espagnols et le pouvoir, publié en 1969 et réédité depuis, dans une version modifiée, par Les Editions libertaires : Le mouvement anarchiste en Espagne. Sa démarche conceptuelle n'est pas sans nous rappeller celle d'Horacio. Elle interpelle les anarchistes qui ne peuvent pas faire l'économie d'un débat sur les mécanismes très complexes du pouvoir en période révolutionnaire. Même maudite, cette relation au pouvoir se pose comme une donnée incontournable que l'on ne peut évacuer d'un simple coup de gomme. C'est bien là, sans doute, l'un des mérites essentiels de cet ouvrage.

 

De toute évidence, cette biographie s'adresse à tous ceux qui veulent approfondir leur connaissance du mouvement libertaire et, plus particulièrement de ceux qui contribuèrent à l'animation de cette expérience significative car la dernière du genre, à cette échelle, en Europe.

Repost 0
Roland BOSDEVEIX - dans A comme ARTS
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 17:17

Nous avons le plaisir de vous signaler la sortie du premier livre des  Editions Noir et Rouge :

 

Affiche_NR.jpg

Repost 0
A rebrousse-poil - dans A comme ARTS
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 14:25

8e Festival International de Théâtre Anarchiste

de Montréal

21-22 mai 2013

 

 

Seul festival dédié au théâtre anarchiste, le FITAM recherche des participants et participantes pour cet événement théâtral.

Les organisateurs sont à la recherche de pièces de théâtre écrites en français ou en anglais, mais aussi de monologues et d’actes muets portant sur le thème de l'anarchisme ou sur tout sujet se rapportant à l'anarchisme, c'est-à-dire contre toutes formes de pouvoir : l'État, le capitalisme, la guerre, l'aliénation, le travail salarié...

 

Le FITAM prend en considération les textes traitant à partir d’une perspective anarchiste, de justice écologique, sociale et économique, de race, de classe et de genre.  Les oeuvres d’auteur-e-s anarchistes et non-anarchistes sont les bienvenues.

 

A son public le FITAM offre du théâtre sous toutes ses formes. Les précédentes éditions ont accueilli:

- des États-Unis, The Living Theatre, The Bread & Puppet Theatre, The Flat Earth Theatre

- de France, Nicolas Mouret, Monique Surel (coauteur de Au temps de l'anarchie, un théâtre du combat), Maylis Bouffartigue

- du Québec, Pol Pelletier, Norman Nawrocki, Joseph Shragge, Bruno Massé et d'autres encore.

 

Le FITAM est une organisation entièrement bénévole. Toutefois il assumera les coûts de repas et d'hébergement des artistes non montréalais-e-s pendant le festival.

Date limite d’inscription: le 31 janvier 2013

 

Les troupes et les auteur-e-s intéressées à présenter leurs oeuvres doivent remplir un formulaire de participation disponible en ligne :

http://anarchistetheatrefestival.com/

 

Envoi par courriel auprès de : anarchistefestival@yahoo.ca

ou par la poste au : Montreal International Anarchist Theatre Festival

anarchistefestival@yahoo.ca

C.P. 266, Succ. ‘C’ - Montreal, QC H2L 4K1

Repost 0
A rebrousse-poil - dans A comme ARTS
commenter cet article

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact