Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 14:36

 

Et plus vite que ça: illico! Ainsi donc voici Popol II pompeusement promu bienheureux devant des millions de fans avides de spectacle vaticancanesque. Mais celui auquel  les télévisions serviles n'ont pas eu accès c'est l'accueil en chanson qui lui fut réservé par les saints et les anges en choeurs glorieux chantant les louanges de l'impétrant sur l'air du Je vous salue, Marie de Georges Brassens. Sous le déguisement de Soeur Sourire, le rapporteur clandestin des instances athéistes de tout acabit a assisté à la cérémonie officielle d'accueil au Paradis du nouveau promu et en a rapporté à votre intention le

 

JP-II.jpg

 

CANTIQUE DE BIENVENUE A JEAN-PAUL II CHEZ LES BIENHEUREUX

 

Par ton dieu inventé pour endormir les foules,

L'unique, le seul vrai (on a cassé le moule!),

Par tous les convertis qui n'auront d'autre choix

Que la mort ou ton Dieu, la potence ou la Croix,

Par les païens occis au nom du Christ Roi,

    JE TE SALUE, POPOL !

 

Par les crimes sans nom des joyeux philanthropes

De l'Inquisition, par les bûchers d'Europe

Par les charniers d'Afrique et les gentils colons

Par les canons bénis au nom du Droit Canon

Semant chrétiennement les morts par millions,

    JE TE SALUE, POPOL !

 

Par les Croisés sanglants, trucideurs d'infidèles,

Convertisseurs nantis de mission mortelle,

Baptisant à grande eau et tuant à grand sang

Tout ce qui ne veut pas des Dix Commandements

-( "Tu ne tueras point", c'est bon pour les manants !),

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par les peaux d'Irlandais au nom de Dieu crevées,

Par leurs tripes au vent  joyeusement semées,

Par l'Arabe vaincu, par les naïfs tondus,

Par le Juif pourchassé, par les Nègres vendus,

Par l'incroyant grillé, par les Indiens pendus,

   JE TE SALUE, POPOL

 

Par les joyeux bûchers rôtisseurs de sorcières,

Par les nonnes sans sexe et les moines austères,

Par tes curés châtrés, par ton Grand Cardinal

Qui s'en alla mourir dans le lit peut banal

De sa prostituée (maudit soit l'animal !),

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par le curé d'Uruffe, éventreur assassin

De la fille engrossée saintement par ses soins,

Par son foetus largué par ce prêtre aux ordures

Mais foetus baptisé de sang et de sciure,

Par le ciel accueillant cette âme née impure,

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par l'amour méprisé, l'amour-honte, amour sale,

Par le péché de chair de la sainte morale,

Par tes confessionnaux culpabilisateurs,

Par les péchés d'enfants éduqués dans la peur

De l'éternel Enfer, de l'éternel malheur,

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par l'enfant baptisé qui rougit de son corps,

L'adolescent frustré qui se masturbe à mort,

Par la femme machine à procréer sans trêve,

Par la répression du plaisir et du rêve,

La malédiction qui frappe les filles d'Eve,

   JE TE SALUE, POPOL !

 

Par le marbre de tes immeubles par milliers,

Par tes comptes en banque et tes sociétés,

Par tes ordinateurs recenseurs de collectes,

Banque du Saint-Esprit que personne n'inspecte,

Actions, obligations que nul impôt n'affecte,

    JE TE SALUE, POPOL !

 

Par tes prédécesseurs aux mille et un scandales,

Par les pieds de Jésus qui marchait sans sandales

Tandis que son Vicaire, à la bonne franquette,

Va changeant de Boeing comme nous de chaussettes

Et malgré les boutons qu'il trouve dans ses quêtes,

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par le dogme qui veut que tu fus infaillible,

Comme l'autre disant, ridicule et terrible,

Que la terre n'est pas ronde et qu'il faut brûler

L'imposteur Galilée, hérétique endiablé !

Et pourtant elle tourne : on dut s'y résigner.

    JE TE SALUE, POPOL

 

Par ton sens du spectacle au niveau planétaire

Promouvant le pardon - à fins publicitaires -

De ton agresseur fou, mais sous protection

De tes gardes du corps, sainte précaution,

Devant les caméras des télévisions,

    JE TE SALUE, POPOL !

 

(Pour copie conforme: Narcisse Praz,

grand reporter  au paradis des fous de Dieu sous le déguisement de Soeur Sourire)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Berraud 12/05/2011 12:02


CF le psaume (451 ?) de Léo Ferré. JPB


LEDRU François 09/05/2011 06:21


JP 2 a été le pape qui tentait de cacher les scandales de pédophilie, et on voit combien ça peut être terrible chez le curé quand l'aîné des enfants Delay (Outreau) témoigne dans un livre , et dit
combien il a été "écrabouillé" de voir que le bon abbé Dominique Wiel - innocenté, on espère que c'est mérité - a fait son livre à lui en bonne part pour accuser les gosses ; disant "n'avoir jamais
cru" à "ses salades" !
Salades a dit le saint homme, car aujourd'hui les curés "la jouent voyou" c'est moderne ; d'autre part c'est bien la doctrine "sociale" de l'Eglise, tout cacher et menacer les gosses ; ou si on
veut, défendre les pauvres curés violés par des sales gosses aguicheurs ? Ledru


  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact