Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 08:25

 

Les ors républicains : "nos" très cher députés

 

En faveur de sa représentation nationale la République reste toujours bonne fille. Normal, se sont eux qui décident de notre sort et, charité bien ordonnée, du leur. Nous ne doutons pas un seul instant que vous vous soyez interrogés sur ces personnages fréquentant avec une assiduité douteuse le Palais Bourbon. Mais en avez-vous eu le fin mot ? Pas de problème, nous allons vous donner la réponse.

 

Leur petit pactole individuel - c'est un euphémisme - se décompose ainsi tous les mois :

- Salaire net : 5189 €

- IRFM : 5899 € (Indemnité représentative de frais de mandat, non soumis à contrôle)

- Frais de secrétariat : 9138 € (dans 13 % des cas, il s'agit d'emplois familiaux)

soit ce modique total de 20226 €.

 

J'en connais plus d'un d'entre-vous salivant de gourmandise... Mais,pourquoi se priver, à cette coquette somme il importe d'ajouter ces quelques prestations annuelles :

- 1 Forfait téléphonique de 4200 €

- 1 Forfait de taxi de 3400 €

- 40 billets d'avion, aller et retour entre Paris et l'aéroport le plus proche de sa circonscription.

- 6 billets d'avion aller et retour quelque soit la destination en France métropolitaine.

- 1 carte d'abonnement SNCF 1re classe

- 1 Passe Navigo sur tout le réseau RATP

- 1 mise à disposition occasionnelle d'une voiture avec chauffeur (les vice-présidents, questeurs et présidents de groupe et de commission ont droit eux à une voiture et un chauffeur personnel)

- 1 mise à disposition occasionnelle de vélo (là, cela devient franchement mesquin).

 

A vos calculettes ! Additionnez tous ces revenus et avantages, puis multipliez tout cela par les 577 députés qui composent l'hémicycle. Comme vous le constaterez, la place est particulièrement bonne et très difficile à lâcher. Et, puisqu'ils ont plus d'un tour dans leur sac, "nos" cher députés disposent encore d'autres points de chute financièrement confortables : mairie, communauté de communes, syndicats intercommunaux et j'en passe...


Cette débauche monétaire ne saurait s'arrêter là ! Pour couronner le tout, il existe encore une cerise sur le gâteau : la discrète niche financière de l'Assemblée nationale. Certes, on l'affuble d'un nom beaucoup plus digne : la réserve parlementaire. Elle permet la distribution de millions d'euros (137 exactement, en 2011) que "nos" petits potentats locaux appellent des "subventions d'intérêt local". Mazette ! que ne feraient-ils pas pour être réélus...


Pendant ce temps, les vaches sont maigres et les masses populaires ont bien du mal à subvenir à leur propre entretien. Quand donc ces derniers renacleront et s'opposeront à ces institutions qui distribuent l'argent public à tire-Larigot ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact