Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 11:44

RM48.jpgMain basse sur l’école publique

Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi

Editions Demopolis, Août 2008, 224 pages, 20 €

A travers ce débat récurrent qui agite régulièrement notre pays sur le devenir de son école, il importe de nous arrêter sur l’ouvrage d’Eddy Khaldi et de Muriel Fitoussi. Son contenu reste tout à fait exceptionnel et remarquable à plus d’un titre.

Les auteurs, enseignant pour le premier et journaliste pour la seconde, mènent leur enquête dans les arrière-cours du pouvoir, là où se concoctent les grandes orientations et les décisions qui conditionnent l’avenir scolaire. Minutieusemeebrousse-poil.over-blog.comnt, avec force détails, ils décortiquent les lobbies et les structures décisionnelles et, ce qu’ils découvrent, n’est pas sans nous inquiéter quelque peu. Certes, avec d’autres mouvements laïques, cela fait de nombreuses années que nous dénonçons systématiquement le délabrement organisé de la structure Education nationale. Mais, avec cette enquête, nous saisissons mieux où se situe les zones de confluence. Bien que complexe à démêler, l’écheveau des réseaux apparaît avec une telle évidence qu’il fallait posséder le brio et les qualités de nos deux auteurs pour en dénouer patiemment tous les fils.

Les quatre chapitres du livre décortiquent les différentes stratégies chrétiennes et ultra-libérale en faveur de l’enseignement privé. Celui-ci cherche à “séparer l’école de l’Etat”. Les tours de passe-passe que développe la majorité actuelle au pouvoir ainsi que ses habiles discours de ses représentants entretiennent et justifient cette orientation à terme.

Une telle analyse devrait en faire réfléchir plus d’un, à commencer par tous ceux qui prétendent incarner les valeurs dites de gauche et laïques. Nous pensons notamment à des hommes comme Jack Lang, particulièrement épinglé par nos deux auteurs qui l’accusent de trahison.

Sans aucun doute, ce livre devrait être mis rapidement entre toutes les mains. Bravo aux auteurs qui, avec beaucoup de brio et de passion, nous ont entraîné sur les pentes, combien savonnées, d’une école publique pas encore moribonde mais bien mal en point !

Partager cet article

Repost 0
Roland Bosdeveix - dans A comme ARTS
commenter cet article

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact