Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 10:43

 

Défendre la laïcité d’accord ! Appliqué sans exception, malgré qu’il en existe beaucoup, ce principe reste pour nous essentiel. Il définit une conception de la vie en société qui nous semble philosophiquement juste. Toutefois, nous savons bien que cette défense ne saurait être satisfaisante.

Dessin V.HugoDéjà, au début du XXe siècle, les militants du Sillon (mouvement démocratique catholique dont seront issues les confédérations CFTC et CFDT) définissaient ainsi leur action par la voix de leur leader Marc Sangnier : « nous demandons à tous ceux qui veulent transformer la société présente, dans le sens de la république démocratique, telle que nous l’avons définie, de ne pas se repousser mutuellement à cause des convictions philosophiques ou religieuses qui peuvent les séparer, mais de marcher au contraire la main dans la main, non pas en renonçant à leurs convictions, mais en essayant de faire, sur le terrain des réalités pratiques, la preuve de l’excellence même de ces convictions personnelles ». … « C’est ce que, très humblement, nous essayons de faire chaque jour au Sillon. Le terrain que nous avons choisi est le terrain de l’effort laïque, républicain et démocratique, mais ce qui nous distingue de beaucoup de républicains et de démocrates, c’est que nous ne craignons pas de dire où nous trouvons notre force morale, et d’affirmer nos convictions religieuses ». (Discours prononcé à Limoges le 27 octobre 1907).

L’actualité de tels propos reste assez surprenante et montre aussi la frontière qui nous sépare de ce courant de pensée. Frontière souvent subtile que les hommes politiques, soumis aux lobbies et aux influences des cultures bien pensantes, se sont évertués à rendre poreuse de manière à favoriser la représentation des courants religieux au détriment du courant mécréant majoritaire dans le pays. Faut-il rappeler le positionnement de l'actuel président de la République ?

L'affaire du projet de loi en préparation contre le port de la burqa ne change rien à cette dynamique de dénaturation de la laïcité. Le Canard Enchaîné du 5 mai 2010, reprenant lui-même un extrait du Parisien (28/4) cite les propos du député UMP Bernard Debré : "Soit on va jusqu'au bout, soit on a un million de voix qui partent au Front national". Cette affirmation justifie cette probable et future loi de circonstance et - à nos yeux - souligne aussi dans quelle galère bizarre certains laïques, à leur corps défendant espérons-le, se trouvent embarqués.

Défendre la cause de la laïcité certes, mais il nous semble nécessaire de ne pas faire n'importe quoi et d'aller bien au-delà ! Sa défense ne peut être qu’une faible partie immergée de nos positions philosophiques. On ne saurait trop insister sur ce point au risque d’être confondu, amalgamé et noyé dans ce bien curieux melting-pot formé actuellement par tous ceux qui se revendiquent de la laïcité « spécificité » française et dont les intérêts restent fort divergents, voire très nauséabonds. La situation présente ne saurait nous satisfaire et c’est pourquoi nous en appelons au développement d'une société libérée des chaînes de la croyance religieuse, facteur de haine et de guerre.


 

NB. Nous vous signalons que la campagne de signatures appelant à la défense de l'Ecole publique reste, plus que jamais, d'actualité. Pour signer, merci de cliquer sur ce lien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact