Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 18:30

 

Cela fait quelques temps déjà que cela bouge au sein des trois grandes obédiences maçonniques françaises. Le Grand Architecte de l'Univers va-t-il enfin retrouver les siens ?

 

Le Grand Orient de France (GODF) a pris, il y a quelques mois maintenant, le pari d'accepter des femmes en son sein. Pour ceux qui connaissent un tant soit peu la "maison" ce n'est pas gagné. Pour le moins, il s'est créé des tensions internes entre les frères. Qui n'entend pas parler de mixité au sein de cette obédience ? Rien n'est plus inexact. Cette obédience deviendra authentiquement mixte lorsque toutes les loges et, ipso facto, quand toutes les structures la composant accepteront pleinement la présence du deuxième sexe. Ce n'est donc pas demain la veille. Il reste probable que le GO gardera ce statut accommodant de fédération dans laquelle le frère pourra opter, à la carte, pour des loges mixtes ou pour d'autres qui la refusent.

 

La Grande Loge Nationale de France (GNLF), elle, se débat depuis longtemps dans de sombres et interminables conflits juridiques ce qui a récemment occasionné une scission. Le 10 juin à Bâle, cinq grandes obédiences européennes dites "régulières" ont fait une déclaration commune entérinant la rupture totale de relations avec cette Grande Loge et la ferme intention de renouer avec la Grande Loge de France (GLDF), la seconde obédience française doté d'environ 35000 membres.

Il y a quelques jours, la GLDF a clôturé son convent en prenant le choix de revenir à la case départ, c'est-à-dire à terme de rentrer dans le giron de la maçonnerie anglo-saxonne, cette maçonnerie dite "régulière" par opposition à la maçonnerie française libérale ou adogmatique. Evidemment rien n'est joué mais, tout de même.

 

Lumiere.jpgA l'issue de son assemblée annuelle, l'organe exécutif de la Grande Loge de France a pris clairement position le 13 juin. Il :

"- prend acte du retrait de la GLNF par ces Obédiences et de la rupture de leurs relations,

- se réjoit de constater que le regard porté par ces cinq Obédiences sur la GLDF lui apparaît conforme à la réalité quant à la qualité des Frères et à la régularité de leurs travaux,

- rappelle que la GLDF s'est toujours inscrite, depuis son origine il y a près de trois siècles, dans la pure tradition de la Franc-maçonnerie universelle et des principes fondamentau de l'Ecossisme,

- constate qu'il est dorénavant possible d'engager les réflexions nécessaires quant à la recomposition du paysage maçonnique,

- mandate Alain-Noël Dubart ainsi que d'autres Grands Officiers pour poursuivre les échanges commencés et aboutir, sous l'autorité du Grand Maître au rétablissement des liens historiques unissant les Obédiences travaillant selon la Tradition Maçonnique Universelle,

- fait sienne la volonté du Grand Maître de n'exclure de cette recomposition aucun Frère, quelles que soient sa pratique et son Obédience."

 

Dans cette logique de réintégration du milieu familial historique, les relations inter-obédientielles en France risque de prendre un tour nouveau. Les conditions semblent remplies pour que se redessine le paysage maçonnique français tiraillé entre une maçonnerie régulière qui se restructure alors qu'elle se trouve en perte de vitesse dans de nombreuses régions du monde, et une maçonnerie libérale qui risque de perdre l'un de ses plus beaux fleurons.

 

Dans cette perspective, le rôle super dominant du Grand Orient dans le clan des libéraux se renforcera, ce qui n'est pas nécessairement le bon cadeau à lui faire alors qu'il a quelques difficultés à assumer sa nouvelle politique d'ouverture à la gent féminine. Quid des plus petites et des très petites obédiences qui, elles aussi, devront se repositionner rapidement sur cet échiquier en déséquilibre. Au risque pour certaines d'entre elles, par la faiblesse de leur effectif ou par manque d'originalité et de spécificité, donc d'effets d'attraction, qu'une implosion les engloutisse.

 

Rassurez-vous : ce n'est pas pour demain. Il faudra du temps et, en franc-maçonnerie, celui-ci ne peut se comparer à celui que nous connaissons. Néanmoins, il n'empêche que dans ce monde des frères et des sœurs tout s'accélère et va désormais plus vite. Il n'y a pas de raison que l'effet McLuhan ne passe pas par là...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact