Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 13:50

 

Après les émeutes de Londres, l'ordre règne...

Après les manifestations d'indignés et anti-JMJ, l'ordre règne à Madrid...

Au Moyen-Orient, l'ordre continue de règner à Damas...

 

Maton-dessin.jpgMais ce sont toujours des hooligans, ou des extrémistes ou toujours des agents de l'extérieur... Le mal est circonscrit. L'ordre règne. Il n'y a que sur les marchés financiers que le désordre se maintient. Nos gouvernants, en la circonstance, sont bien incapables de maîtriser quoi et qui que ce soit. Étonnant, non ?

 

Dans l'ombre, des agents de la désorganisation capitaliste opèreraient-ils ? En tous les cas, nos élites font la démonstration qu'elles ne maîtrisent rien du tout. A terme, cela se traduira par une nouvelle pression économique sur des populations qui, intuitivement, ne savent que trop comment elles seront accommodées à la sauce de l'austérité.

 

Avec la rentrée qui arrive à grands pas, les petits matins empreints d'humidité nous rappellent cette médiocrité du quotidien, triste réalité savamment orchestrée par ceux qui manient la carotte et le bâton. A cela s'ajoute l'enfumage électoral qui approche à vitesse vertigineuse et qui promet -lui aussi- des lendemains qui forcément déchanteront.


L'ordre règne partout, même dans les confédérations syndicales. Il est vrai que cela fait pas mal de temps que l'austérité de la vie quotidienne s'est engouffrée dans tous les foyers. Stoïques, nos centrales restent aux abonnés absents. Elles sont en panne de réformisme et leur autisme n'a d'égal que leur oubli progressif de l'option anarcho-syndicaliste. Qui se souvient de cette dernière ? Qui se souvient de la Charte d'Amiens ?...

 

Bref, pour paraphraser Aldous Huxley, tout semble aller bien dans le meilleur des mondes. Qui affirme le contraire ne peut être considéré que comme un élément trouble ou troublion, un gauchiste, un provocateur qu'il convient de mettre dans un centre de rétention et d'éradiquer très rapidement.


L'ordre... l'ordre... l'ordre... c'est la lutte permanente (et non finale) de toute chefferie pour garder le pouvoir au détriment de tout autonomie humaine. L'être humain souffre, mais où est le drame ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thomas 26/12/2011 09:34

On ne met pas de vin nouveau dans de vieilles outres disait l'autre. Je lis de temps en temps Melenchon, j'écoutais par hasard les propos de MG Buffet et de Besancenot sur LCP, etc et à mon avis,
ces gens-là - désolé - et bien d'autres ont plusieurs trains de retard, tant du point de vue de leurs arguments que du point de vue de leur façon de penser.
D'ailleurs - je sais, c'est facile, mais c'est un fait - ils sont censés défendre les intérêts des classes populaires, des salariés, des précaires, les représenter, les exprimer, mais les dites
classes ont d'autres intérêts, d'autres soucis, d'autres idées. Si bien qu'ils ne les représentent pas du tout et que leurs discours romantiques tournent à vide.
Il faudrait déjà qu'ils cessent de croire qu'ils ont la vérité, et de chérir ainsi leurs idées. Ensuite il faudrait qu'ils cessent de parler de chacun d'entre nous comme des sociologues ou des
moralistes, en nous fondant dans des catégories.

26/12/2011 15:09



Analyse pertinente. Malgré l'aspect sympathique de prime abord, les masques tombent vite et leur langue de bois sent comme un arrière-goût de vermoulu.



  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact