Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 19:37

 

En anarchie, élections riment toujours - ou presque – avec "piège à cons"! Le premier tour des élections cantonales semblent bien, une nouvelle fois, confirmer cette affimation...

 

Sarko-cirque-P.jpgLe taux d'abstention de ce premier tour, sans être record, reste particulièrement élevé. Il témoigne d'un désintérêt profond de l'opinion, couplé à un discrédit patent concernant, sans exception, tous les politiciens. Bien évidement, les médias, les analystes et les partis politiques esquivent rapidement le sujet. Quoi de plus logique. Pour les uns, c'est leur raison d'informer, pour les autres, c'est leur raison d'exister et, dans les deux cas, ce sont leurs fonds de commerce qui sont en jeu.

 

Le score du Front national ne surprend que ceux qui veulent bien l'être. Depuis des années déjà, la montée en puissance des thèses toujours plus à droite de celles de la droite parlementaire, aux positions déjà puantes, reste une constante aussi bien dans l'hexagone que dans la plupart des pays d'Europe. Les raisons en sont bien connues et il nous semble inutile de les rappeler ici. Alors, quoi de plus normal que chaque parti y aille de son couplet, haussant le ton s'il le faut, afin de se montrer encore plus fort que ses adversaires. A cet égard, les mois qui vont venir seront très instructifs...

 

Le parti du président peine lamentablement. La honte ! il ne dispose que d'un point de plus que son concurrent d'extrême-droite. Pour ce mouvement, c'est une claque majeure : l'échec on ne peut plus évident d'une politique ayant échoué sur tous les fronts ! Attendons le deuxième tour et les prochaines semaines pour voir comment va s'opérer la gestation de ce parti gouvernemental. Gageons qu'il changera de nom afin de tenter un réembarquement d'une population de droite ayant totalement perdu confiance en ce parti et en son président. Ironie du sort : celui-ci devra travailler plus pour maintenir son pouvoir de confiance !

 

Certes, la gauche sous toutes ses formes semble s'en sortir un peu mieux. Mais ce n'est qu'illusion et trompe-l'œil. Un PS à 25%, un Front de gauche et des Verts à moins de 10% chacun, cela ne fait jamais qu'un total de 4 millions d'électeurs sur les 21 millions appelés aux urnes. Elle a d'autant moins de quoi pavoiser lorsque l'on constate l'hémarrogie de sa base ouvrière, en particulier chez des syndicalistes votant pour l'extrême-droite. Un certain Strauss-Kahn va apparaître comme le candidat recours idéal pour cette curieuse gauche qui ne connaît plus, depuis longtemps, la théorie de la lutte des classes...

 

Dans ce contexte, il y a de quoi être morose car les mois à venir nous promettent de belles glissades à droite. Plus que jamais, réentonnons la magnifique phrase de Louise Michel : "Le pouvoir est maudit" et ce cri salutaire, combien oublié : "Vive la Révolution" !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Berraud Jean-Pierre 23/03/2011 13:32


Les électeurs français ont la mémoire courte. Ils ont déjà oublié l'énorme bras d'honneur (pardon, en politiquement correct, on doit dire "doigt d'honneur", c'est plus discret qu'un bon bras
d'honneur !)offert par "nos représentants" à propos du référendum sur le traité de Lisbonne.

"Ils ont voté, et puis après ?..." (Léo Ferré)

Ils ont participé aux cantonales. C'est bien. Mais savent-ils ce que sont les cantonales ? les cantons ? A quoi servent ces "cantoniers" ? Quel est leur rôle ? Que nenni ! "Ils ont voté et puis
après ?". Après, ils attendront le prochain passage à l'urinoir (non : à l'isoloir) mais surtout ne pas parler de politique ! Cela amène des disputes inutiles, d'ailleurs c'est pas bien de faire de
la politique, d'ailleurs ils sont tous pourris ! D'ailleurs, moi, je ne fais pas de politique, je suis pas pourri !

"Ils ont voté. Et puis après ?" Jean-Pierre BERRAUD


  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact