Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 07:17

C'est pour bientôt...

 

BurqaCela y est ou presque : la nuit précédente, les députés ont commencé à débattre du projet de loi contre le port du voile intégral concocté par le gouvernement. Il sera très probablement adopté et il ne restera plus qu'aux sénateurs, après les vacances, à suivre l'exemple de leurs collègues Bien sûr, cela n'apparaît pas comme une surprise tant la pression sur cette question a été forte.

 

Cette loi aura politiquement le mérite d'être facilement revendiquée et exploitée par tous ceux qui, quelque part, soit de manière frontale ou soit plus hypocritement, souhaitent en découdre avec l'immigration, ce qu'elle représente et ce qu'elle sous-tend comme problèmes réels et supposés. Les avis contraires pris par le Conseil d'Etat, le médiateur de la République et par la Cour européenne des droits de l'homme ne changent rien au choix opéré par la représentation nationale. Les quelques auto-proclamés purs et durs de la défense de la laïcité, du type Riposte Laïque, sont rassurés. Les millions de pétochards qui portent fièrement béret et baguette de pain le sont tout autant. Ah, enfin ! tous ces milliers de politiciens, fiers de leur statut de représentants de la vox populi des terroirs, ne pourront que mieux rouler des mécaniques par la puissance du rempart qu'ils ont ainsi construit.

 

Pourtant, nous sommes intimement convaincu que cette loi ne résoudra rien si ce n'est un monde des apparences. Elle ne développera pas une réelle pratique laïque de nos institutions avec ses citoyens. Bien au contraire, pour une partie - certes très minoritaire - de nos semblables musulmans, elle ne peut que développer : rancœurs, excitations et de nouveaux degrés de provocation.

 

imam gendarmeCette loi n'a pas, non plus, pour vocation de jouer un rôle de facilitateur du vivre ensemble laïque entre tous les citoyens. Nul n'ignore que depuis belle lurette, la laïcité à la française subit de nombreux revers. Ici ou là, dans des communes et dans des établissements publics, elle se vit comme un véritable échec. Les politiciens qui votent cette loi en sont les premiers responsables sur leur secteur. Les personnels représentant la puissance publique le sont également car nombre d'entre-eux, pour diverses raisons dont la peur, n'osent appliquer la réglementation en vigueur. Voire même l'administration en rajoute en créant des postes très particuliers dans la fonction publique  comme, ci-contre, dans l'armée. Des exemples problématiques en voulez-vous ? en voilà. Dans certaines piscines, dans les cantines scolaires, dans des zones urbaines envahies par l'alimentaire halal, dans des grandes villes où, le vendredi, des rues sont barrées pour cause de prière...

 

Ce vivre ensemble a vécu, si tenté qu'il ait un jour réellement existé, et n'empêche pas le développement de cultures communautaristes.

 

Pourtant, ceux qui défendent cette loi l'affirment haut et fort : ils sont pour la liberté avec un grand "L". En votant cette loi, ils portent un sérieux coup à la liberté d'aller et de venir dans l'espace public. Un espace si vaste et si indifférencié qu'il réduit en une portion étriquée l'espace privé qui reste à tout à chacun. Quelle belle leçon de contradiction ainsi offerte par tous ces grands défenseurs des libertés face à une société toujours plus contraignante. Les voici pris la main dans le sac !

 

"Protéger", "dignité de la femme", "repli communautaire", etc., que ne dit-on pas pour justifier cette loi d'interdiction générale qui ne peut être qu'une nouvelle atteinte à la liberté de circuler pour des femmes qui ont opté volontairement ou non - c'est leur problème - pour le déguisement religieux de leur choix ? Pendant ce temps et en raison des liaisons dangereuses de tout ce petit monde ci-dessus désigné avec les confréries religieuses et avec les "grands frères" dans les quartiers chauds, qui se soucient vraiment du détricotage quotidien, permanent et tous azimuts de la laïcité ?

 

Pourtant (c'est le dernier), le vrai et le fond du problème est là. Sans risque, les politiciens font ce qui les arrangent et très rarement, à moins d'y être acculé, ce qui dérange leur business électoral. Je doute qu'un jour on veuille régler correctement les problèmes posés par une véritable organisation laïque de la vie en société. A moins d'opérer un bon coup de balai auprès des apprentis-sorciers et profiteurs de tous poils qui dirigent nos vies ...et nos cités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LEDRU François 07/08/2010 01:52


Je suis bien sûr hostile au voile, discrimination contre la femme, très hostile à la burka/niquab, mais également sensible à l'état social des banlieues où on peut les trouver, à la façon dont la
police hélas les traite !
Or intervient un problème de confusion, ces vêtements ressemblent à ceux des personnes qui font de la politique de façon ultra-violente comme Inquisition ou KKK ; la burka choque, donc il y aura
une confusion, totalement inconsciente, un phénomène mauvais. La fille en niquab ne fait du mal qu'à elle ! On dit (avec raison) "les talibans sont violents" donc on croirait presque que les filles
en niquab vont se jeter sur les autres pour les agresser alors qu'on leur reproche de pas serrer les mains...
ET croyez-vous que "nos maîtres" qui sont des maître DE LA PUB, ne voient pas cela ? Ils sont très forts sur ces questions ! Et qu'ils ne s'en réjouissent pas ? Si Ledru


Jean-Claude 17/07/2010 18:35


Avez-vous eu connaissance de la position d'Amnesty France ? Elle rejoint la vôtre...
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/actualites/la_question_du_voile


Denis 10/07/2010 08:32


Michel se tropmpe en disant que seule la FNLP a communiqué concernant le cinquantenaire du serment de Vincennes. L'ADLPF l'a fait aussi.


Jeannine 09/07/2010 15:23


Il faut du courage pour affirmer comme vous le faites votre point de vue. En lisant le commentaire de Simonne, je commençais à douter et à me demander si la libre pensée n'était pas une idéologie
aussi totalitaire que les autres et donc si c'est moi qui n'avait rien compris.
Je n'ai pas encore d'avis précis sur cette loi. Je doute et il me semble que je manque d'éléments pour juger. Si je ne crois pas en dieu, je laisse aux autres la liberté de penser ce qu'ils
veulent. La burqa me choque mais tout autant les vêtements de bonnes soeurs, de curés, d'imams et de toutes ces djellaba dans nos rues.


R.B. 09/07/2010 16:27



Deux mots pourraient résumer tout simplement votre - et notre - définition de la Libre Pensée : le libre examen.


Ces mots n'ont rien d'anodin. La démonstration nous en est donnée à propos de ce projet de loi : il n'est pas facile de dire ce que l'on pense sans être condamné par certain-e-s. 


 



SIMONNE 08/07/2010 16:13


Les Libres Penseurs dignes de cette appellation combattent toutes les tyrannies,et toutes les religions (en les obligeantà limiter leurs actions dans des locaux privés).
Votre propagande pour la burqa est une honte pour l'"Adlpf".


R.B. 08/07/2010 19:19



Sympa Simonne ce petit commentaire, mais j'ai le regret de vous dire que vous avez tout faux !


D'une part, parce que ce point de vue reste tout à fait personnel et n'engage que son auteur.


D'autre part, il n'est pas celui de l'ADLPF qui, à ce sujet comme sur bien d'autres, n'est pas du tout unanime. Et c'est heureux... D'ailleurs, c'est pour cela que nous avons créé cette
association qui se définit comme représentant des libres penseurs "non alignés". Je pense que cela ne peut pas être plus clair.


Enfin et c'est aussi un point important, ne pas vouloir de loi sur ce sujet n'a rien à voir avec une "propagande pour la burqa" comme vous le
dites. J'ai le regret de vous dire q'une telle affirmation-accusation ne procède pas d'une démarche rationnelle.



Michel (Casablanca, Maroc) 07/07/2010 15:06


Bonjour Roland,

Je suis très largement en accord avec toi.

Oui, quoiqu'en disent Riposte "laïque", la plupart des politiciens français et les commentateurs qui m'ont précédé sur ton blog, la laïcité a bon dos.

Tu as raison de pointer que la laïcité institutionnelle et scolaire continue de se détricoter en France. Symbole de plus, seule la Libre Pensée (fédération nationale) a communiqué sur les 50 ans de
l'appel de Vincennes. Nicolas Sarkozy continue l'oeuvre de ses prédécesseurs de gauche (je n'oublie Jean-Pierre Chevénement, alors ministre de l'intérieur et des cultes, commençant à
institutionnaliser le culte musulman en France) comme de droite avec la fougue qui le caractérise.

Je lisais même il y a quelques jours que l'église catholique romaine préconisait l'instauration au Moyen Orient de la laïcité positive en prenant pour exemple ce qui se faisait en France...

Vue du Maroc où je travaille et réside, l'agitation française sur le sujet apparaît surréaliste...

Les femmes réalisant ce choix s'auto-excluraient de la société française par le port de ce vêtement ? Il faudrait alors leur interdire de le porter ? Mais alors que penser des gothiques, des armées
de marginaux qui sillonnent les grandes villes françaises avec leurs peircings, avec des vêtement ni faits ni à faire, avec leurs chiens ? que penser d'une multitude d'autres pratiques sociales
permettant à des fractions de la population de cliver et de se construire ou affirmer une identité "naturelle" ou choisie ?

Oui, sans parler de "gauche" ou de "droite" et tomber dans des amalgames politiciens, c'est bien au sens littéral une manifestation à la fois populiste et identitaire dans laquelle l'ensemble de la
classe politique institutionnelle (à l'exception notable, qualitativement si ce n'est quantitativement, du parti communiste et du parti de gauche) se complait.

Quant au discours de Riposte "laïque" et de ses amis faisant le parallèle avec la seconde guerre mondiale et l'entrée en résistance, etc. etc. je ne sais même plus quels mots utiliser comment
qualifier cela et dire mon effarement : comment des gens que j'ai pu connaître voire côtoyer, voir même, apprécier peuvent-ils plonger avec une conviction non feinte dans cette aventure ?

Nombreux sont les sophismes utilisés dans cette discussion (et les commentateurs précédents, avec leur véhémence, s'en délectent eux-aussi) mais j'avoue réserver une place particulière à celui-ci
(c'est Glavany que j'avais entendu le premier l'utiliser devant la commission Gérin): il faudrait, selon eux, interdire le port du voile intégral pour que toute femme portant le voile intégral
puisse revenir, en toute liberté (sic), sur ce choix... alors, là, il faut le reconnaître, cet argument, que j'ai encore lu hier sous la plume du communiqué de la grande loge mixte universelle, il
fallait l'inventer ;-)


07/07/2010 15:36



 


A la fin de ton commentaire, tu cites le communiqué de la Grande Loge Mixte Universelle. Voici celui-ci :


http://www.grandelogemixteuniverselle.org/


















evelyne 07/07/2010 12:43


Mais que proposez-vous donc pour combattre l obscurantisme religieux ? Les beaux discours ne suffisent pas hélas . Je ne suis pas d 'accord avec vous en tant que citoyenne athée. Aujourd'hui la
bête immonde du fascisme religieux est revenue Il n est plus temps de tergiverser . JE PENSE QUE VOUS NE PUBLIEREZ PAS CE COMMENTAIRE MAIS AU MOINS VOUS L AUREZ LU.SALUTATIONS LAIQUES


denis 07/07/2010 12:26


Contrairement à beaucoup d'autres justifications d'opposition à cette loi, celles de Roland se fondent sur des arguments relevant réellement de la défense de la laïcité. Pour autant, je pense
qu'ils présentent une faille dans la logique de démonstration. En gros, tu nous expliques que c'est hypocrite d'évoquer la laïcité pour interdire la burqa dans la mesure où on ne résout pas tous
les autres problèmes existant qui font que la laïcité est écornée quotidiennement. Et alors ? Ce n'est pas parce que les autres questions subsistent qu'il faut s'abstenir de traiter celle-ci ! La
burqa est une provoc anti-laïque, anti-démocratique, anti-républicaine, anti-égalité hommes-femmes, anti-droits de l'individu, etc, etc. Il n'est donc pas illégitime de répondre, y compris au
niveau législatif, à cette provoc. L'uniforme nazi est interdit dans l'espace public. Il n'y a pas de raison que l'uniforme taliban, lui, soit autorisé. L'islamisme politique est un fascisme. On
peut, on doit le combattre, même avec des alliés occasionnels qui ne sont pas nécessairement dans le camp habituel des démocrates et des laïques.
Je t'embrasse fraternellement... puisque, toi, tu as le visage découvert.
Denis.


BERT Michel 07/07/2010 12:23


Ni la France ni la majeure partie des pays d'Europe ne sont des terres d'islam. Le port de la burka est une provoc,aprés il y aura des hopitaux, des cinémas, des piscines,etc. Pour moi, c'est ce
que je ressens,laisser s'immiscer, s'installer l'islam c'est prendre un trop grand risque. Cette collaboration aura ses résistants.


  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact