Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 07:13

 

tolstoi_1851.jpgQui n'a pas lu du Léon Tolstoï ?

Surnommé le pleurnicheur, il n'a que neuf ans lorsque sa grand-mère, puis sa tante, assurent son éducation. A vingt-cinq ans (1853), il publie ses premiers romans autobiographiques qui de suite rencontrent le succès : L'enfance, L'adolescence et La jeunesse. Peintre des mœurs, son chef-d'œuvre La Guerre et la Paix l'a placé parmi les plus grands écrivains. Il se présente tout à la fois comme une superbe esquisse, originale et forte en raison du contraste des portraits de l'aristocratie russe, et comme une réflexion profonde sur la guerre et la violence. Dans la seconde partie de sa vie, Tolstoï développe une pensée à forte connotation religieuse, particulièrement dans Résurrection (1899) où le héros rencontre le Christ !..

Les positions de Monsieur le comte Lev Nikolaïevitch(1) restent très surprenantes. Pourtant issu d'une des plus anciennes familles de la noblesse russe, chez cet homme s'additionnent :

  • - de fortes orientations pacifistes (soutien auprès d'objecteurs de conscience) malgré, ou à cause, d'un long temps passé au service de l'armée,

  • - un positionnement en faveur d'un végétarisme militant : consommer de la chair animale reste un acte "absolument immorale",

  • - une volonté sans faille de propager l'espéranto,

  • - enfin, une analyste critique de l'autorité : "l'homme de pouvoir est comparable au marin pris dans la tempête, il a l'illusion de choisir sa destination, mais reste malmené par les courants de l'histoire" (La Guerre et la Paix).

Il est devenu presque banal, sinon de bon goût, de considérer Tolstoï comme le fondateur d'un anarchisme chrétien. Posons-nous la question : est-il possible d'ếtre à la fois anar et catho ? J'ignore qui, le premier, a pu développer cette idée aussi ridicule que déplacée(2).

Ce n'est certainement pas les rédacteurs du journal L'anarchie. Dans le n° 35 du 7 décembre 1905(3), l'un d'eux nous fournit un point de vue qui est, sans doute, beaucoup plus autorisée que ne saurait être le mien : "(…) Qu'est-ce que le tolstoïsme ? C'est la conception saugrenue d'abdiquer son droit devant celui d'autrui, de se laisser bêtement immoler sous prétexte de ne pas attenter à l'intérêt des autres, de préférer subir éternellement toutes les conséquences funestes des esprits détraqués, plutôt que de tenter le moindre effort en vue de s'en débarrasser. Qu'est-ce qu'enseigne le tolstoïsme, en effet ? De ne jamais verser le sang d'une créature humaine, de n'agir autrement que par la douceur. L'excellence de l'intention n'est sans doute pas mise en cause. Mais comment ne pas voir qu'en pratique, étant donné l'état du monde actuel, loin d'amoindrir ou d'enrayer la criminalité, cet enseignement ne peut que l'augmenter, que le faire durer indéfiniment ?" Pas tendre les anars de la "belle" époque... mais personne n'ignore que durant ces années où furent écrites ces lignes, le mouvement anarchiste ne versait pas dans l'angélisme. Alors pourquoi continuer de véhiculer cette fausse affirmation d'un Tolstoï de premier représentant d'un anarchisme "chrétien" ?

9 sept. Tolstoi cabinet 1908

La vision que nous avons de cet écrivain reste celle d'un chrétien humaniste, inspirateur de bien des hommes comme le héraut indien de la désobéissance civile : Gandhi. Pour l'époque et compte-tenu de son parcours, c'est déjà quelque chose de très remarquable et particulièrement méritoire !

 

 

 

 

  1. (1) Il appartient à une des plus anciennes familles nobles de Russie. Son grand-père, Pierre-Alexandrovitch, maréchal d'armée, sera nommé ambassadeur auprès de Napoléon 1er. En 1830, sa mère meurt d'une fièvre et sept ans plus tard c'est son père qui disparaît. Léon, Comme son rang l'implique, Léon fera ses études à l'université militaire puis entrera dans l'armée qui le nourrira pendant plus d'un quart de siècle.

  2. (2) Nous lui offrirons un abonnement gratuit au blog A Rebrousse-poil !

  3. (3) En 1905, la célébrité de l''écrivain était au zénith.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact