Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 09:13

 

"J'ai trop l'horreur des théories et des théoriciens, des doctrines et des doctrinaires, des catéchismes d'école et des grammaires de sectes pour argumenter et discutailler à perte de vue sur l'acte d'un homme que le bourreau tient déjà par les cheveux, et que tous avaient le droit d'injurier et de réprouver, sauf nous !"

Le cri du peuple - 30 janvier 1887

 

24-avril-Severine.jpgAinsi s'exprimait Séverine qui, dans sa trentième année (1885), succède à Jules Vallès afin d'assurer la direction du journal que celui-ci avait fondé. A la suite d'une forte opposition avec Jules Guesde, elle décide de le quitter en 1888.

 

L'amitié qui la liait avec l'insurgé Vallès influence sa démarche comme femme libre et féministe. Séverine est de tous les combats pour la liberté et la défense des droits de l'homme. Celle-ci n'a de cesse de dénoncer toutes les injustices dont celle, bien sûr, concernant Dreyfus.

 

En 1897, nous voyons sa signature dans les pages du premier journal féministe quotidien : La fronde. Pacifiste convaincue, elle s'oppose dès 1914 à "l'union sacrée". Après avoir été en 1918 membre de la SFIO, la révolution russe voit en elle une supportrice résolue qui la conduit à adhérer, en 1921, au parti communiste.

 

Sa culture libertaine* reprendra le dessus et, deux ans plus tard, elle décide de reprendre son autonomie politique tout en continuant son action au sein de la Ligue des droits de l'homme. Elle s'attache à la défense de nombreux militants libertaires, tels Durruti, Ascaso, Sacco et Vanzetti. En ce 24 avril 1929, Séverine disparaît. Elle a alors soixante-quatorze ans.

 

 

Journaliste, elle commit plusieurs ouvrages. En voici au moins trois :

  • Notes d’une frondeuse : de la Boulange au Panama, Préface de Jules Vallès.

  • Pages mystiques, Affaire Dreyfus : Vers la lumière... impressions vécues.

  • Line : 1855-1867.

* Libertaine : Novlangue ou faute de frappe ? Pour le savoir, lisez le commentaire publié par une lectrice.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sapere aude 24/04/2011 10:46


Libertaine pourrait n'être qu'une coquille, mais on y voit se méler avec délicre la libertine et la libertaire. Peut-être ce portrait de la belle Séverine troubla-t-il l'auteur...


25/04/2011 08:04



Votre oeil, pas si coquin que le commentaire, a bien perçu la faute de frappe. Comme votre propos me plaît bien, j'opte pour laisser ce mot en l'état...


En tous les cas merci.



  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact