Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 07:19

 

Quelque soit l'ampleur de cette deuxième grande série de manifestations contre la réforme des retraites, l'issue de la partie semble bien mal engagée...

 

Hier, dans son édition du 22 septembre, le Canard enchaîné citait un responsable Force Ouvrière : "Toute la question est de savoir ce que nous pouvons faire face à un type qui ne veut pas bouger, même avec 5 millions de manifestants dans la rue." 

 

Et au journal satirique de s'interroger : faut-il en "en découdre ou pas"?

"...Le "sommet"qui se tiendra au lendemain de la manif ressemblera, à cet égard, plus à une discussion entre Sarko et Barroso qu'à une sonate d'automne. D'un côté, Mailly (FO) réclame toujours "sa" grève reconductible mais n'a pas les moyens de lancer seul un pareil mouvement. De l'autre, Thibault ne cherche même plus à cacher l'agacement que lui inspire son camarade de FO et dénonce publiquement ses "incantations". Entre eux deux, la CFDT caresse l'idée d'une grande manif le week-end pour drainer les salariés du privé qui risquent de perdre leur boulot s'ils font grève en semaine... Idée dont Mailly ne veut même pas discuter.

A ses yeux, une manif sans la grève qui va avec est aussi insipide qu'une soupe sans sel. La pénibilité dans les rapports entre syndicalistes devrait être elle aussi prise en compte".


23 septembre-page001Le débat est bien posé et tous les permanents des confédérations ouvrières devraient se sentir bien mal à l'aise dans leurs traditionnels costumes-cravates de négociateurs et de gentils administrateurs d'organismes paritaires*. Dès le lendemain de cette journée du 23, ils se réuniront et nous diront de quoi il en retourne. Mais il est craindre que, une fois de plus, nous assistions à un enterrement de première classe.

 

Bingo ! Avant le Canard enchaîné,dans un communiqué publié le 17 septembre, la Fédération Anarchiste concluait avec juste raison -me semble-t-il, que "la question la plus importante n'est donc pas de savoir combien de personnes seront dans la rue le 23, mais combien ne reprendront pas le travail le 24".

 

Alors, c'est pour quand cette superbe grande grève générale expropriatrice ?

 

* Ne devraient-ils pas, déjà, commencer par une grève illimitée de tous leurs mandats au sein des organismes sociaux ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact