Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 17:10

 

En ce 11 avril 2011 s'applique désormais une nouvelle loi d'interdiction de la dissimulation du visage dans l'espace public.

Il y a 140 ans, jour pour jour, le peuple de Paris se trouvait à mi-parcours de son expérience communarde. En ce jour anniversaire, nous sommes heureux de publier cette supplique destinée à toutes les femmes.

 

Appel "Aux citoyennes de Paris"

Journal officiel de la Commune 11 avril 1871


« Paris est bloqué, Paris est bombardé…

Citoyennes, ou sont-ils nos enfants, et nos frères, et nos maris ?

Entendez-vous le canon qui gronde et le tocsin qui sonne l’appel sacré ?

Aux armes, la patrie est en danger !

Sont-ce des légions organisées des tyrans de l’Europe qui massacrent non frères ? …Non, ces ennemis, ces assassins du peuples sont des Français !

Ce vertige fratricide qui s’empare de la France, c’est l’acte final de l’éternel antagonisme du droit et de la force, du travail et de l’exploitation, du peuple et de ses bourreaux….

Citoyennes de Paris, descendantes des femmes de la grande Révolution, qui au nom du peuple et de la justice, marchaient sur Versailles, ramenant captif Louis XVI, nous, mères, femmes, sœurs de ce peuple français, supporterons-nous plus longtemps que la misère et l’ignorance fassent des ennemis de nos enfants, que père contre fils, ils viennent s’entretuer sous nos yeux pour le caprice de nos oppresseurs qui veulent l’anéantissement de Paris après l’avoir livré aux étrangers ?

Citoyennes,…il faut que c’en soit fait du vieux monde. Et ce n’est pas seulement la France qui se lève, tous les peuples civilisés attendent notre triomphe pour, à leur tour se délivrer... Cette même Allemagne, dont les armées princières dévastaient notre patrie, est elle-même ébranlée et travaillé par le souffle révolutionnaire ! Depuis six mois, elle est en état de siège et ses représentants ouvriers sont au cachot. La Russie … est prête à combattre et à mourir pour la République et la transformation sociale. L’Irlande, la Pologne, l’Espagne l’Italie, l’Autriche ….

Citoyennes, le gant est jeté, il faut vivre ou mourir ….

Si les infâmes qui fusillent les prisonniers, qui assassinent nos chefs, mitraillent une foule de femmes désarmées, tant mieux ! le cri d’horreur et d’indignation achèvera ce que nous aurons tenté !… Et si les rames et les baïonnettes sont toutes utilisées par nos frères, il nous restera encore des pavés pour écraser les traîtres ! »…

 

Trois jours plus tard, le 14 avril 1871, cet appel sera suivi d'un second message :

 

Adresse des citoyennes à la Commission Exécutive de la Commune

 

11 avril La Commune

"Considérant :

  • Qu’il est du devoir de tous de combattre pour la grande Révolution

  • Que le péril est imminent et l’ennemi est aux portes de Paris

  • Que l’Union faisant la force tous les efforts individuels doivent se fusionner pour former une résistance collective

  • Que la Commune proclame l’anéantissement de tout privilège, de toute inégalité,… sans distinction de sexe, distinction créée et maintenue par le besoin de l’antagonisme sur lequel reposent les privilèges des classes dominantes

  • Que le triomphe de la lutte actuelle… a le même intérêt pour les citoyens et les citoyennes.

  • Que le massacre des défenseurs de Paris exaspère la masse des citoyennes et les pousse à la vengeance

  • Qu’un grand nombre d’entre elles est résolu à combattre et à vaincre ou mourir pour la défenses de nos droits communs

  • Qu’une organisation sérieuse est capable de donner un soutien à la Commune et ne peut réussir qu’avec l’aide et le concours du Gouvernement de la Commune."

Pour les citoyennes déléguées :

Adélaïde Valentin ouvrière ; Noémie Colleuille ouvrière ; Marcand, ouvrière ; Sophie Graix, ouvrière ; Joséphine Pratt, ouvrière ; Céline Delvanquier, ouvrière, Aimée Delvanquier, ouvrière ; Elisabeth Dmitrieff.

 

En ce 11 avril, il nous semble difficile de rendre plus grand hommage à ces femmes avançant à visage découvert. Tout simplement, elles entendaient changer le vieux monde et rompre avec toutes les inégalités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : A Rebrousse-poil
  • A Rebrousse-poil
  • : Analyse de l'actualité politique, philosophique et artistique.
  • Contact